De la pérennité de la tranquillité

Le tome 2 est sorti !
Pour en savoir plus sur ma saga de roman, clique ici
cover final2.png

 

couv t2 redux jpg.jpg

*****

Hello les gens, ça fait quelques temps que j’ai plus écrit ici. La faute à pas mal d’animation et évènement qui ont surplombé la sortie du tome 2, et les fêtes de fin d’années. Fort heureusement, tout s’est bien passé, et me voici prêt à attaquer cette année autant que l’écriture du tome 3 ^^

Je voulais parler aujourd’hui de la sérénité d’esprit, un état convoité par tant, et que si peu peuvent obtenir. Et dieu sait que j’aimerais atteindre cet état, comme bon nombre de mes collègues atteint de difficultés psychologiques/maladies/troubles/handicap/autre (choisissez le terme que vous préférez).

Le stress, l’angoisse, les crises de paniques, c’est quelque chose d’énormément handicapant à la vie au quotidien. Dès le réveil, c’est reparti pour un tour de manège, à tel point que ça ne me surprend pas d’apprendre que beaucoup préfèreraient ne jamais se réveiller. Rester dans cette douce amnésie du sommeil.

Personnellement, comme lors de mon dernier salon à Mons le 15 décembre, mes grands moments de plénitudes sont ceux où je peux sortir, partager et parler de mon travail d’écriture. La rencontre avec des personnes intéressées par mes ouvrages, ou des gens qui l’ont déjà lu et veulent une dédicace, une illustration, autres… mes aieux, quel bonheur, surtout que j’ai à mes cotés ma petite femme qui m’aide tant. Je vivote dans cette ambiance geek/artistique/marginale que j’affectionne tant.

79237650_1681849768618802_7867533071476588544_n.jpg
Mon chtit stand. Avec la déco de madame 🙂

Chacun trouve son bonheur quelque part, chacun trouvera son angoisse quelque part. Myriam, ainsi que des amis proches, étaient relativement étonnés de voir que je supportais bien (au début c’était compliqué, mais après 2-3 salons ça va tout seul) l’angoisse de devoir être à mon stand, dialoguer avec les gens, tout ça. Et à contrario, dans d’autres domaines, ça ne va pas. Les joies de l’autisme j’ai envie de dire…

C’est un parcours complexe, traitre, et particulier que de progresser vers un bien être, une situation de vie qui correspond, est supportable (voir agréable), libérée de la malédiction d’être désemparé envers telle ou telle situation. Comme je le dis parfois, cela m’a pris près de 30 ans pour arriver à ce point où je m’estime satisfait et heureux de mon existence. Bien entendu, tout n’est pas parfait, et je serais le premier à râler que tel ou tel truc n’est pas bien, mais clairement, c’est de loin le mieux que j’ai pu être dans mon existence. Je me sens relativement confiant pour affronter ce qui m’attend, ce qui est face à moi. Surmonter tel ou tel obstacle.

Mais là est l’astuce, cela m’a pris 30 ans pour me retrouver dans une situation confortable. 30 ans de choix, d’effort, d’essai-erreur, etc etc. C’est long. Très long.

93057d5a53a8cffe05f99dcfb5c9ad42.jpg
L’esprit est tel un nid où les monstres ne dorment jamais.

Être bien dans sa vie, dans ses bottes, ce n’est pas quelque chose qu’on accompli comme ça, ce n’est pas quelque chose qui est prévu pour être aisé, ou simple. Encore plus, encore une fois, quand on est marqué par les affres de difficultés psychologiques.

Il n’y a pas si longtemps, j’ai eu un gros craquage, des petites emmerdes qui ont pris une grande proportion, et j’ai péter mon petit câble. Cela arrive, c’est humain, et en prenant en considération ma condition, c’est d’autant plus « normal » ou « prévisible ». C’est livré avec.

 

Ces monstres intérieurs, comme l’angoisse, les doutes, les crises de paniques, la paralysie sociale, la peur, et tous les autres auxquels vous pouvez penser mais que je n’ai pas nommé… ils ne dorment jamais. Ils sont toujours là, quelque part. Lovés dans un creux de votre cerveau, ils n’attendent qu’une ouverture, une opportunité pour bondir et resserrer leur griffes et crocs sur une perte de vigilance. Un moment d’égarement où vous vous seriez laisser aller. En un instant, votre confort, votre aisance, tout disparait, tel un éclair fendant les cieux à l’horizon. Sans prévenir.

Et le plus moche dans l’histoire ? C’est que les proches de ces personnes marquées par ces moments de faiblesses peuvent en souffrir autant que celui qui les porte. Ils seront surpris autant que vous. C’est un combat qui se mène sur deux voir trois front. Votre lutte intérieur pour garder votre santé mentale, celui envers les proches, là où vous devez expliquer, et celui où parfois, vous faites face à des critiques ou des remarques parfois désobligeantes (mais qui peuvent être tout à fait légitime pour autant !).

710x528_28324951_15272279_1569808284.jpg
Maintenir une bonne santé mentale, une lutte cataclysmique de tous les instants.

Je me rends compte que sur ce blog, je peux parfois parler en rond, souvent, les mêmes conclusions reviennent. Faut se battre, c’est pas facile, on ne peut obtenir ce qu’on veut que lorsqu’on y travaille, etc etc etc. Ce genre de courant de pensée « débrouillard » un peu dur qui m’a valu plusieurs critiques. Pourtant, c’est la stricte vérité. Ce n’est pas (que) moi qui le dit, c’est la réalité de la majeure partie de la population de la planète, tout autant que de nombreux thérapeutes, voir simplement faire preuve de bon sens.

Se lamenter, se complaire dans un état de victime, rester inactif, n’est pas le plus productif.

C’est parfaitement compréhensible de fléchir, de mettre un genou à terre, de courber l’échine, d’être un peu sous le choc, et j’en passe. Mais cela ne doit pas rester ainsi. Il faut à un moment embrayer, mettre la seconde, redémarrer… et demander de l’aide, ça fait parti de cette dynamique active où l’on se remet au commande de sa vie, de son destin, de son sort.

La tranquillité d’esprit, cet état où l’on se sent bien plus à l’aise pour vivre, être soi-même, ça non plus, ça ne vient pas comme ça. Malheureusement. C’est même le truc le plus dur à obtenir dans la vie, si j’en crois les nombreux écrits bouddhistes par exemple.

Bonne merde.

*****

Ma page FB => https://www.facebook.com/LesRoyaumesDemoniaques
Ma chaine YT => https://www.youtube.com/channel/UCn4ol3xYCHuIT48Jtju0Jvw/videos
Twitter => https://twitter.com/ldemoniques
Instagram => https://www.instagram.com/lesroyaumesdemoniaques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s