Le coeur d’un pirate

Petite note, je fais une pause d’une durée indéterminée, j’espère que ce sera pas trop long. La raison est simple, je dois terminer mon livre maintenant que j’ai reçu les derniers chapitres de ma correctrice. Je reviendrais quand j’aurais fini cela.

Bonne lecture
*****

e93zTr
La liberté, comme toute chose, a un prix.

Tout au long de l’histoire, il existe des figures épiques de lutte pour la liberté, des personnifications de révolutions, de changement.

Bien que quelques rares succès ont pu être constatés, la vaste majorité a lamentablement échoué (pour pas dire toutes), mort dans l’oeuf, durement réprimé, ou habilement déguisé en victoire. Celles qui ont fonctionné ont réussi à servir les intérêts des puissants de l’époque (voir ceux d’aujourd’hui), comme 1789 par exemple.

De nobles luttes se sont vues ainsi trainé dans la boue, ou balayé au nom de l’ordre en place, au nom du consensus, au nom de la norme.

Les pirates … ils en avaient tellement rien à foutre de la norme. Ils vous pissaient dessus, vomissaient leur rhum sur vos chaussures, et chevauchaient vos donzelles, le tout sans même inviter à diner. Ah et ils vous piquaient votre tune aussi. Chouette tableau non ?
Sauf qu’en fait, sans les sanctifier, ils étaient animés d’un désir flamboyant, celui de vivre leur vie, en marge des codes mis en place. Que ce soit la compagnie des Indes, les guerres du royaume d’Espagne ou d’Angleterre, et j’en passe. Ils étaient des véritables symboles de liberté anarchique, mais aussi celle d’une triste tragédie.

La vérité c’est qu’en dehors des imageries cinématographiques, des séries, des jeux-vidéos, des bd, des romans … même lors de leur age d’or au 17e siècle (car des pirates il en a existé de tout temps, y en a même encore aujourd’hui) les pirates mourraient jeunes. Que ce soit de faim, de soif, de maladie, tué au combat, exécuté au nom de la justice, ou trahis par leur comparses pour quelconque bénéfice, même misérable. Y compris en cas de « bonne prise », souvent ils se faisaient rouler par leur receleur, c’est ainsi que par exemple Henry Every, l’un des plus grands pirates ayant navigué sur les mers, malgré qu’il ait réussi à capturé un navire rempli de diamant, d’or et de pierre précieuse, est mort oublié de tous. Terrassé par la maladie car les marchands, conscient de l’origine des biens, l’ont payé une somme ridicule. Nous sommes bien loin des films « Pirates Des Caraibes » ou du livre « L’Ile Au Trésor ».

pirates-des-caraibes-5-drapeau-pirate-brule
Triste retour à la réalité.

Aujourd’hui de simples oeuvres de fiction, très loin de la réalité, les pirates ont vraiment été vaincus, tel Che-Guevara qu’on voit sur n’importe quel tshirt.

Mais je me questionne …
Qu’est-ce qui peut bien mener les hommes (et les femmes, dans le cas de la piraterie renseignez-vous sur Anne Bonny, ou Mary Read) à vouloir tant changer les choses, à vouloir tant faire un gros FUCK au reste du monde, parfois jusqu’à prendre les armes ?

Peut-être un simple raz-le-bol ? Peut-être une conviction profonde que le monde doit tourner autrement ? Après tout, je suis convaincu que le sentiment de colère, voir même la violence, a le droit d’exister comme n’importe quoi. Je ne peux plus entendre ce discours abrutissant que ça ne sert à rien de se fâcher, de s’énerver, de taper du poing sur la table et dire « CA SUFFIT ». A mon sens c’est de la légitime défense, et à ce sujet je repense sans cesse à cette magnifique citation;

Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade. Jiddu Krishnamurti

C’est un délicieux paradoxe de légitimer la colère et mettre la violence en circonstance, et à coté, de prôner une attitude de paix, de sérénité, et de sagesse. Et pourtant les deux sont intimement liés. L’être humain est une contradiction ambulante, tout au long de son histoire. Plus délicieux encore est le nombre à s’accorder sur l’idiotie de cette espèce, malgré qu’ils en fassent partie.

208b1e5db793c8c844095bc542662144
Le Yin et le Yang selon les codes de l’imaginaire.

Si les pirates de jadis (les vrais, ceux de l’histoire), avec tous leur défauts, et toutes leur qualités, ont réussis à inspiré l’imaginaire collectif jusqu’à aujourd’hui, et sûrement encore beaucoup de générations à venir (quel enfant ne s’est pas rêvé à la barre d’un navire …) qui sera, un jour, le groupe d’individu qui réussira réellement à changer les choses ? Un ensemble d’homme, et de femme, capable d’avoir un impact suffisant pour faire de ce monde un endroit où il ferait enfin bon vivre ?

Un monde où on laisse pas les gens crever de faim et de froid dans la rue dans une indifférence édifiante, un monde où on ne court pas après l’argent car sans lui tu n’es rien, un monde où on n’essayera pas de rendre un hôpital rentable, un monde où l’école sert à éveiller les consciences et pas produire des mains d’oeuvre pour le monde du travail, un monde où on pense à l’environnement avant la croissance du PIB, un monde où faut pas vendre ses reins et son cul pour avoir un logement, un monde où on doit pas devenir esclave d’un emploi qui te tue à la tâche pour avoir droit à une vie décente … etc etc. Bref, un monde où la liberté est une réalité et non un vague concept mensonger. Une farce pour déguisé la loi du plus fort.

Putain. J’en rêve, chaque jour, chaque nuit, et si je suis encore en vie quand un jour on est sur le point de changer ça, bordel, j’en ferais parti.

Pendant ce temps, je continuerais de laisser mon coeur me susurrer à l’oreille tout ce qu’il serait possible de faire dans un monde idéal, car tout ça me semble bien plus enthousiasmant que cette morne réalité.

Yohohohooo … Yohohohoooo …

I_Am_Free
Va travailler, maries toi, fais des enfants, paye tes taxes, paye tes factures, regarde la télé, suis la mode, agis normalement, OBEI A LA LOI … et répète après moi … JE SUIS LIBRE.

*****

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s