Je suis une espèce en voie d’extinction

335325
Quand j’essaye d’exprimer mon point de vue sur quelque chose et que, comme d’habitude, il est loin de faire l’unanimité.

Ca fait quelque temps que je cherche l’inspiration pour écrire sur mon petit blog, et je dois dire que j’ai galéré quelque peu. Des idées, mais pas beaucoup d’énergie, puis l’inverse, puis j’ai été occupé, puis des idées mais pas l’opportunité d’écrire, etc etc.

Finalement, je suis tombé sur une musique que j’écoute en boucle ces temps-ci (si vous êtes pressé allez à la fin de cet article, comme le veut la tradition de ce blog où je met une musique qui m’inspire ou m’a inspiré), et j’ai reçu une alerte mail car une personne s’est abonné à mon blog, et ce n’est pas n’importe qui, en fait recevoir ce mail m’a bien fait chier.
C’est quelqu’un qui a compté pour moi jadis, et qui m’a fortement déçu, du coup je n’ai pas compris pourquoi elle a fait cela. M’espionner ? Ce que j’écris a assez d’intérêts que pour qu’elle vienne s’abreuver de mes mots ? Je pige pas … Je cherche plus à comprendre, ça me casse les couilles.

C’est arrivé plusieurs fois récemment que je m’engueule « avec la terre entière » (expression pour signifier que je suis un peu seul contre tous) sur un sujet particulier qui me tient à coeur. La solitude et les relations.
En quelques mots, c’est simple, je vomis sur la tendance actuelle qui est de dire que l’attachement c’est mal, et qu’il vaut mieux ne rien attendre des autres, ne pas aller vers eux, rester dans son coin, voir seul sans liens avec personne ou presque, ou encore que « l’amour c’est surfait » et j’en passe. Je dirais même qu’on a plusieurs fois tenté de me convertir à cette « religion » et cela fut fort déplaisant.
Ce n’est pas mon cas. Si c’est votre kiff tant mieux, j’suis pas là pour vendre mes tapis (pas cher pas cher Imhotep) je respecte votre vision des choses mais merci de respecter les désirs des autres.

Ce qui m’amène au coeur de l’article. Je me sens comme un peu seul au monde, je me dis que je suis peut-être le seul dernier représentant de mon espèce. Quelqu’un qui a des rêves pleins le coeur, qui est romantique, qui adore le sexe mais rechigne au plan cul, qui a envie d’aller vers les autres mais aime bien rester chez lui aussi.
Je suis le genre de gars qui souhaiterait créer un monde où un couple travesti homosexuel juif/musulman puisse adopter des enfants, vivre dans un chalet en forêt tout en jouant à une console de jeu alors qu’ils entretiennent leur plantation de cannabis et la protège avec leur arme à feu. Le tout en écoutant du black metal mais en encourageant leur prochain à s’aimer les uns les autres. Point bonus, quand le juif bat le musulman à un jeu vidéo, ce dernier s’exclame « et ouai bibiche, c’est pas un jeu pour les pd ça ! »

Vous voyez un peu le tableau plein de contradiction et de paradoxe ?

FunnyPictures-FunnyLife4
Même si tu détestes tout, personne ne déteste la glace.  J’approuve ce message.

C’est parfois compliqué pour moi de m’exprimer, je me souviens m’être dis que j’étais en réalité incapable d’expliquer ce que c’est l’autisme à des personnes qui ne le sont pas, quand je tentais de développer une idée une personne disait « bah c’est pour tout le monde ça » et j’avais tendance à abonder dans son sens. Mais alors quoi, j’suis un gros crétin incapable d’aligner deux mots ? En fait l’autisme c’est une arnaque ? J’me sens perdu par moments …

Dans les débats, même si je suis profondément convaincu de ce que je pense, de ce que je défends, j’ai du mal à développer, cela fait sens dans ma tête mais quand je regarde ce que j’ai écris, ou quand j’entends ce que j’ai pu dire, bah en fait c’est de la merde. En fait, je pense être une grosse quiche et que si je ne suis pas en train de prêcher un convaincu, je serais incapable de tenir deux minutes dans une vraie discussion avec une opposition de point de vue. Et puis là quand j’atteins le point de rupture, quand le point de vue l’autre m’apparait suffisement con, j’explose, je m’énerve, et par extension je me sabote moi même dans ma tentative de dialogue.
Même quand j’écris sur ce blog parfois je me dis que tout ce que j’y déverse n’a en soi que peu de sens, peu d’intérêt. C’est de piètre qualité. C’est la même chose pour mon livre.
En même temps je me dis que j’suis pas un gros nul et en même temps je trouve que ce que je fais est un énorme tas de merde qui ne mérite pas vraiment de s’y attarder.

Peut-être que c’est pour ça que je n’ai pas d’enfants, le darwinisme est à son oeuvre, et je suis trop débile que pour mériter de me reproduire.

lonesome-george_2406159b
« Lonesome George », célèbre tortue pour être l’une des dernières de son espèce. Décédé en 2012, sans descendance malgré les efforts d’équipes scientifiques, après avoir vécu plus de 100 ans.

La vérité c’est que je n’ai pas beaucoup confiance en moi, que je me trouve faible, couard, que malgré que j’entends beaucoup de gens me dire que je suis courageux, je ne trouve pas que je le suis. A mon sens je ne fais rien qui mérite quelconque félicitations, j’suis un pignouf comme un autre. Même cet article, au final, je le trouve un peu nul, sans queue ni tête, et que ce qui m’occupe l’esprit en ce moment est très égoiste.
Ce qui est encore plus vrai est que mon esprit est H24 occupé à penser à une seule chose. Je voudrais juste avoir une petite vie peinard, que mon livre se vende un peu, que je puisse dépenser de l’argent dans mes passions très cher et somme toute futile, que j’ai une demoiselle à mes cotés avec laquelle faire l’amour, et plein de calins doux et romantique, et c’est à peu près tout. Je me définis d’ailleurs avec humour comme un « gentleman pervers romantique ».
Spectacle assez pitoyable n’est il pas ?

Mais il y a tout de même une chose intéressante à tirer pour moi de l’écriture de cet article, c’est que je suis un homme, juste un homme, dans ses bons et ses mauvais jours. Un homme honnête, sincère, qui ne ment pas, qui ne magouille pas, qui ne cherche à entourlouper personne. Quelqu’un qui déplore comment le monde actuel tourne, quelqu’un qui n’aspire qu’à la simplicité et un peu d’hédonisme, quelqu’un dont le seul crime de son existence que l’on pourrait lui reprocher est qu’il recherche l’amour qu’il n’a jamais reçu.
Quelqu’un qui a découvert au court de sa petite existence qu’il voulait partager avec les autres. Et ce partage est sous la forme d’histoire, de petite choses imaginées, à raconter à son prochain.

J’me dis que clairement, ce genre de personnage ça ne court pas les rues de nos jours. Et ce serait sympa de pouvoir dire son histoire un de ces 4. C’est l’histoire d’un mec …

******

Publicités

2 réflexions au sujet de « Je suis une espèce en voie d’extinction »

  1. Je ne sais pas vraiment comment dire ça (mais je vais essayer de faire court et j’espère suffisamment compréhensible malgré ça), mais ton article me parle beaucoup. Donc tu n’es pas tout seul, et même, on est pas que deux, j’ai aussi des amis qui rêvent d’un vrai monde de fraternité et de tolérance, montagnardes ou non 🙂 . Et j’espère sincèrement que toutes les personnes qui ont cet idéal vont trouver le moyen de communiquer plus efficacement pour tisser des liens parce que ce serait dommage qu’une espèce aussi chouette disparaisse. Et je comprends les doutes, infondés le plus souvent mais tenaces, continue malgré eux, ce que tu écris est super. C’était le message bisounours du soir).

    J'aime

  2. mais non tu n’es pas seul, mais non nous ne sommes pas en voie d’extinction, mais oui c’est compliqué ! je lisais hier un commentaire d’un « zèbre » qui précisément posait son décor qui rejoint le tien, qui rejoint le mien et qui montrait finalement la difficulté des relations, la difficulté de penser autrement, la difficulté de dire autrement quand on y parvient – je n’ai pas trouvé la solution, le retrait progressif du monde peut être une tentation pour certains, je connais, pas certaine que ce soit la bonne solution mais je n’ai pas encore trouvé comment faire autrement pour a minima me préserver ce qui ne m’empêche pas d’écrire aussi, au moins je mets des mots (maux) quelque part ! bref, mon commentaire n’est pas optimiste, je n’ai pas la prétention de relever le moral de quiconque, faudrait déjà que j’y réussisse pour moi. Le rêve d’un monde meilleur ?? hahaha bon désolée j’ai du mal et pourtant je pense qu’il faudra bien faire tôt ou tard un saut quantique dans la conscientisation, ça viendra sans doute .. ou pas ! merci pour tes écrits

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s